point de vue plu

La vue au centre était trop belle...

Ce terrain, occupé par une maison jusqu'en 2016 et situé juste à côté de la mairie, aura révélé un potentiel extraordinaire : un panorama exceptionnel! La démolition de cette maison d'habitation et d'arbres imposants sur la parcelle nous a rappelé où nous étions : la vue était tout simplement époustouflante;
Puis il y a eu la construction de cet immeuble imposant et obstruant. Avec l'arrivée de celui de l'avenue des combattants, la période 2016/2018 marque l'acte I de la transformation profonde du centre-village. 
 
Nos courageux ancêtres consorçois avaient pourtant initié le transfert du centre village du Vieux-Bourg vers le hameau du Massenot, notre centre actuel (voir la rubrique histoire). Ce point haut avait été choisi en 1872 pour construire la nouvelle église et pour que le son des cloches soit mieux diffusé alentour. La position plus centrale sur le territoire et sans doute une vue déjà sublime à l'époque avaient été des arguments forts pour initier cette évolution. Ces hommes doivent se retourner dans leur scépulture aujourd'hui à la vue de ce désastre! 
 
Le désenclavement du Vieux-Bourg au profit du Massenot n'aura donc pas duré bien longtemps: à peine cent ans plus tard, la vue depuis la place principale du village est obstruée. 
 
Circulez... il n'y a plus rien à voir! 
 
Certes l'obligation des instances régionale et nationale de densifier les centre-villages est une réalité, qui une fois transcrite dans le PLU, donne aux promoteurs des opportunités. Cette obligation existe, et on ne peut l'ignorer. 
Mais il aurait été courageux de mener une politique forte pour préserver l'une des plus belles vues de l'ouest lyonnais. 
L'unique place du village est désormais encerclée de bâtisses imposantes et pas très belles. 
 
Ce qui faisait le cachet principal et inestimable de notre village est en train de disparaître.  
 
Car ce n'est qu'un début. Nul n'est sans savoir que l'avenue des Combattants, nos "Champs-Elysées", là où tout un chacun aime à se promener, là où rien ne vient encore obstruer le plaisir de nos yeux, nul n'est sans savoir que notre centre village (rue de Verdun, rue Antoine Brun et la rue du 30 août) là « où il faisait bon vivre » sera avant dix ans transformé profondément.  
 
La préservation d'un espace ouvert vers la plaine lyonnaise eût été judicieux, audacieux et un projet fédérateur pour la commune... Une occasion de prendre une décision forte et historique. 
 
Pouvait-on faire autrement? En tout cas, la vue était trop belle...

LGC été 2018
Toutes les actualités de la Gazette
suivez-nous sur les réseaux sociaux
©2019 - OPENELEMENT. TEMPLATE réalisé par SENSODE MODIFIE PAR PHILIPPE VILLAIN